C'est quoi ?

Le principe du festival est simple : 

  • Formes courtes sans technique et sans décor

  • Avec 3 disciplines minimum par spectacle,

  • Dont la durée est de 30 minutes, pas plus pas moins.

Les raisons d’être du festival sont :

  • Offrir un espace supplémentaire à la pluridisciplinarité.

  • Encourager les artistes vers la traversée des frontières inter-disciplines.

  • Stimuler et provoquer les rencontres artistiques par l’alliage de disciplines.

  • Stimuler les rencontres artistiques avec les spectateurs.

  • Permettre aux spectateurs de pouvoir remplir un « panier culturel » durant une même sortie (ex : art lyrique, marionnettes, mime, conte, …)

  • Permettre à des formes de création émergeante de voir le jour.

  • Permettre à de jeunes artistes de prendre possession du plateau.

 

Le festival vise clairement à créer du lien : social, artistique, didactique, culturel.
 

 

Les objectifs du Tri-Marrant sont :

 

L’ouverture, le partage, les échanges, la culture. Et faire la fête avec didactisme.

L'Aencrophone souhaite proposer :

 

  • Aux spectateurs, un foisonnement culturel. C’est-à-dire, la possibilité de trouver en un même temps et lieu, des disciplines artistiques différentes, qui parfois semblent ne pas pouvoir coexister ensemble. 
    Ainsi on peut assister, lors de la même soirée, à de l’opéra, de la marionnette, du cirque, du théâtre, un concert de musique classique, du slam, du mime, etc… et le Tri-Marrant a pour but de voir ces disciplines non pas individuellement, mais qui se juxtaposent et se complètent au sein d’un même spectacle.

    • Possibilité de découvrir des artistes

    • Possibilité de découvrir des disciplines / instruments / textes… etc… non exhaustif

    • Possibilité de découvrir des univers – rêves – voyages

    • Festival démocratique et populaire par son accès tarifaire libre

    • Découverte du théâtre pour certains spectateurs

 

  • Aux artistes et compagnies participants, des rencontres et des émulations artistiques. Afin que les artistes ne se cantonnent pas respectivement à déployer leurs arts dans leurs zones de confort, mais se confrontent, se provoquent, se mêlent, et surtout fusionnent. Nous souhaitons que la recherche artistique passe par des chemins inattendus. Si un artiste doit diffuser une bande son durant son spectacle, la contrainte Tri-Marrant « absence de technique » l’enjoindra à rechercher chanteurs et/ou musiciens faisant alors valoir la complémentarité de cette contrainte principale du festival : « pluridisciplinarité »

    • Proposer une partie d’un spectacle en escale déjà abouti afin de le promouvoir

    • Proposer une partie d’un spectacle en construction pour l’éprouver face au spectateur

    • Permettre aux spectacles déjà pluridisciplinaires de trouver un espace adéquat

    • Forcer « artificiellement » des compagnies à s’ouvrir à d’autres arts

    • Mêler les publics internes à chaque compagnie - autopromotion

    • Ne pas être freiné ni contraint par la technique (vidéo/son/lumières) dans sa création,

    • Et revenir à une forme « brute », un challenge

    • Proposer le théâtre à des artistes hors territoire belge,

    • Créer une émulation supplémentaire par la présence d’artistes plasticiens exposants en marge du festival.

 

  • Au Théâtre de la Vie, conjointement à l'Aencrophone, un horizon d’artistes nouveaux et un élargissement du spectre des publics.

    • Découvrir des talents

    • Exploiter le théâtre et la scène par des artistes dont les circuits artistiques ne passent habituellement pas par un théâtre (ex : musique classique, etc…)

    • Proposer aux spectateurs un « panier » culturel varié et digeste en peu de temps : découverte d’artistes, de disciplines, éveil à certains univers, rêve et voyage en une seule soirée.

    • Mêler les publics des compagnies résidentes à celui des habitués du théâtre – autopromotion

    • Faire découvrir le théâtre à des spectateurs d’horizons nouveaux

Où ?

Théâtre de la vie

Rue Traversière, 45 

1210 Saint-Josse-ten-Noode

© Cie L'Aencrophone ASBL

Avec le soutien du Théâtre de la Vie

Quand ?

Vendredi 19 juin : de 20h à 23h
Samedi 20 juin : de 20h à 23h

Dimanche 21 juin : de 18h à 22h

© Image : Sébastien Gairaud

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now